15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300 0
   
Vienne (Autriche) conserve sa place de ville offrant la meilleure qualité de vie, selon l'étude Mercer 2012.

Qualité de vie : Vienne est toujours la meilleure ville pour y vivre, Bagdad est la pire

Vienne (Autriche) conserve sa place de ville offrant la meilleure qualité de vie, selon l'étude Mercer 2012.

Vienne (Autriche) conserve sa place de ville offrant la meilleure qualité de vie, selon l’étude Mercer 2012. Crédits photo : Alexander Klein / AFP

Selon l’étude Mercer 2012 sur la qualité de la vie, Vienne est toujours la ville offrant la meilleure qualité de vie. Zurich et Auckland arrivent respectivement en seconde et la troisième position, et Munich en 4ème place suivie par Vancouver. Düsseldorf a perdu une place et arrive 6ème suivi de Francfort 7ème, Genève 8ème, Copenhague 9ème, Berne et Sydney se partagent la dixième position.

En France métropolitaine, les deux villes classées sont Paris à la 29ème place et Lyon à la 39 ème place.

Au niveau mondial, les villes ayant la plus faible qualité de la vie sont Khartoum, Soudan (217); N’Djamena, Tchad (218), Port-au-Prince, Haïti (219), et Bangui, en République Centrafricaine (220). Bagdad, Irak (221) arrive au dernier rang. Les rapports Qualité de vie de Mercer apportent des informations fiables et des recommandations permettant d’évaluer les primes de « pénibilité » octroyées aux personnels expatriés dans les plus grandes villes du monde. Cette étude Mercer couvre 221 villes, New York a été utilisée comme ville de référence.

Cette année, le critère « infrastructure », fondé sur l’approvisionnement en électricité, la disponibilité de l’eau, du téléphone et des services postaux, le transport en commun, les embouteillages et les vols internationaux en provenance des aéroports locaux, a fait l’objet d’un classement spécifique. Singapour arrive en tête, suivi de Francfort et de Munich à la deuxième place. Copenhague et Düsseldorf sont classés 4ème et 5ème, tandis que Hong Kong et à Londres en 6ème place. Port-au-Prince (221) se classe au bas du classement. Paris arrive 12ème, Lyon 67ème sur ce critère.

« Dans la mesure où les entreprises multinationales intègrent dans les packages de leurs expatriés une prime dont le but est de compenser financièrement les potentiels impacts en terme de qualité de vie, elles doivent être informées de l’actualité et des circonstances locales« , a déclaré Slagin Parakatil, responsable de l’enquête chez Mercer. « Des facteurs tels que la stabilité interne, l’application de la loi, les taux de criminalité et les installations médicales sont importants à analyser lors du choix d’une affectation internationale, car ils impactent la vie quotidienne des salariés envoyés à l’étranger.« 

Monsieur Parakatil ajoute « Les infrastructures ont un effet significatif sur la qualité de vie des expatriés. Leur présence et leur bon fonctionnement étant souvent considéré comme acquis, ils peuvent être à l’origine d’une forte gêne lorsqu’elles dysfonctionnent ou sont inexistantes. Dans ce cas, et pour inciter les salariés à partir quand même, une prime, évaluée sur l’indice Mercer, est incluse dans le package d’expatriation.« 

Amérique

Les villes canadiennes dominent toujours le haut du tableau pour cette région. Vancouver (5) demeure la ville la mieux classée, elle est suivi par Ottawa (14), Toronto (15) et Montréal (23). Calgary se classe 32ème. Dans l’ensemble, il n’y a presque pas de mouvement dans le classement des villes canadiennes entre 2011 et 2012. Calgary gagne une place, Montréal en perd une et les autres classements des villes restent inchangés.

Honolulu (28) est la première ville américaine du classement, suivie de San Francisco (29) et Boston (35). Chicago (42) et Washington se classe 43ème. New York dernière ville américaine se classe 44ème. En Amérique Centrale et Amérique du Sud, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe (63) est classé en tête, suivi par San Juan, Porto Rico (72), et Montevideo, Uruguay (77). Port-au-Prince, Haïti (219), est en bas du classement de cette région.

Slagin Parakatil commente: « Dans l’ensemble, il y a eu peu de changement dans le classement des villes nord-américaines. Un certain nombre des villes d’Amérique centrale et du Sud ont connu des changements positifs, essentiellement dus à une légère amélioration des infrastructures et des loisirs. Néanmoins, les questions politiques et de sécurité, ainsi que les catastrophes naturelles, continuent d’entraver la qualité de vie dans les villes d’Amérique centrale et du Sud. Les taux de criminalité élevés sont aussi un problème majeur.« 

En termes d’infrastructure, Vancouver (9) est en tête du classement pour la région, suivie d’Atlanta et de Montréal en 13ème place. D’autres villes canadiennes bien placées Toronto (16) et à Ottawa (25). Aux États-Unis, Dallas est classé 15 ème, suivie de Washington, DC (22), Chicago (28) et à New York (30). Buenos Aires, Argentine (83) possède la meilleure infrastructure des d’Amérique centrale et du Sud, alors que Port-au-Prince arrive dernier (221).

Europe

15 villes européennes se classent parmi les 25 premières villes du classement mondial. Vienne conserve sa première place tant au niveau régional que mondial. Le reste du top 10 pour l’Europe occidentale est dominé par les villes allemandes et suisses, avec trois villes chacune dans le top 10. Zurich (2) est suivie de Munich (4), Düsseldorf (6), Francfort (7), à Genève (8), Copenhague (9) et Berne (10). En bas du classement européen se trouvent Athènes (83) et Belfast (64).

D’autres villes européennes parmi le top 25 : Amsterdam (12), Berlin (16), Hambourg (17), Luxembourg (19), Stockholm (19), Bruxelles (22) Nürnberg (24) et Stuttgart (27). Paris classé 29ème est suivie d’Helsinki (32), Oslo (32) et à Londres (38). Dublin a perdu neuf places par rapport à 2011 et arrive 35ème, principalement en raison d’une combinaison de graves inondations et une augmentation du taux de criminalité. Lisbonne se classe 44 ème suivi par Madrid (49) et Rome (52). Prague (69) suivie par Budapest, en Hongrie (74); Ljubljana, en Slovénie (75); Vilnius, en Lituanie (79) et Varsovie, en Pologne (84). La ville la moins bien classée en Europe de l’Est est Tbilissi, Géorgie (213).

« Dans l’ensemble, les villes européennes continuent d’avoir de très bons niveaux de qualité de vie, en raison d’une combinaison de stabilité accrue et d’infrastructures de pointe« , précise Slagin Parakatil. « Mais la crise économique, les tensions politiques et le chômage élevé dans certains pays européens ont continué à poser des problèmes dans la région.« 

Avec six villes dans le top 10, L’Europe fait également bonne figure dans le classement des infrastructures. Francfort et Munich sont en tête à la seconde place, suivie de Copenhague (4) et Düsseldorf (5). Londres (6) et Hambourg (9) et Paris qui se classe 12 ème. Budapest (67) est la première ville d’Europe de l’Est dans le classement Infrastructure suivi par Vilnius (74) et à Prague (75), alors que Erevan (189) et Tbilissi (201) en bas du classement.

« Les infrastructures dans les villes allemandes et danoises font partie des meilleures du monde, en partie en raison de leurs installations aéroportuaires de première classe, de la connectivité internationale et locale, et un niveau élevé de services publics« , déclare Monsieur Parakatil. « Le classement élevé de Londres dans l’indice des infrastructures est dû à une combinaison du niveau élevé des services publics offerts, avec son vaste service de transport public, y compris les aéroports, les bus métro de Londres et les services ferrés.« 

Asie Pacifique

Auckland (3) reste la ville bénéficiant de la meilleures qualité de vie pour la région Asie Pacifique, elle est suivi de Sydney (10), Wellington (13), Melbourne et Perth respectivement 17 ème à 21 ème. Singapour reste en tête du classement des villes asiatiques (25) suivi par les villes japonnaises de Tokyo (44), Kobe (48), Yokohama (49) et Osaka (57). Hong Kong (70), Séoul (75), Kuala Lumpur (80), Taipei (85) et à Shanghai (95) sont d’autres grandes villes asiatiques classées dans le top 100. Plus bas dans le classement, les villes de Dhaka, Bangladesh (203), Bichkek, Kirghizistan (204), et Douchanbé, au Tadjikistan (207).

Concernant les infrastructures, Singapour arrive en tête du classement mondial suivie par Hong Kong (6), Sydney (8), Perth (25), Tokyo (32) et Melbourne (34). Adélaïde et Brisbane sont respectivement 37 ème. Nagoya (41), Auckland (43), Kobe (44), Wellington (48), Séoul (50) et Osaka (51) sont les prochaines villes du classement pour cette région. En bas du classement pour les infrastructures dans cette région arrive Dhaka, Bangladesh (205).

« Un écart important est à noter au sein de la région Asie Pacifique où plusieurs villes ont investi massivement dans les infrastructures et les services publics » a déclaré M. Parakatil. « La concurrence entre les municipalités n’a cessé d’augmenter afin d’attirer des multinationales, les étrangers, les expatriés et les touristes. Pourtant, un nombre considérable de villes asiatiques se classe dans le quartile inférieur, principalement en raison de la volatilité politique élevée, l’insuffisance des infrastructures et des services publics obsolètes.« 

Moyen Orient et Afrique

Dubai (73) et Abu Dhabi (78) dans les Émirats arabes unis sont les villes de la région ayant la meilleure qualité de vie. Suivent Port Louis à l’île Maurice (82), Le Cap (89) et Johannesburg (94). Victoria aux Seychelles (96) et Tel Aviv (99), sont les deux seules dernières villes de cette région dans le top 100. Cette région compte 15 villes parmi les 20 dernières au classement, telles que Lagos, Nigeria (202), à Bamako, Mali (209), Khartoum, Soudan (217), et N’Djamena, Tchad (218). Bagdad, Irak (221) est la ville qui a le classement le plus bas à l’échelle régionale et mondiale.

Dans le classement infrastructures, la plupart des villes de la région sont classées à partir de la 100 ème place. Les exceptions sont Dubai (34), qui occupe le premier rang dans la région, Tel Aviv (58), Abu Dhabi (72), Port-Louis (91), Mascate (94), Le Caire (95) et Le Cap (97). Port-Louis, Le Caire et Le Cap sont les seules villes africaines dans le top 100. Ailleurs dans la région, Doha, Qatar est à 102, Tunis, en Tunisie, se classe 103 et Manama, au Bahreïn est à 110. En termes d’infrastructures, Bagdad, Irak (220) est la ville la moins bien classée au niveau régional, avec Sanaa, au Yémen (219); Brazzaville, Congo (218), Kigali, Rwanda (217), et Abuja, Nigeria (215).

« Les crises actuelles dans de nombreux pays en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ont conduit à de graves problèmes de sécurité pour les habitants et les expatriés« , commente M. Parakatil. « De nombreux pays continuent de subir des violences à travers des manifestations politiques qui se sont parfois transformées en soulèvements massifs et ont donc conduit à une grave instabilité dans la région. Des pays tels que la Syrie et le Mali ont vu les niveaux de leur qualité de vie diminuer de manière considérable. Les employeurs doivent en permanence être vigilants au regard de la situation dans ces pays, le contexte pouvant se dégrader rapidement. Les entreprises doivent être en mesure de mettre en oeuvre activement des plans de secours, telles que le rapatriement d’urgence, ou la mise en place de dispositifs de sécurité adaptés. »

Top 10 mondial des villes offrants la meilleure qualité de vie

  1. Vienne (Autriche)
  2. Zurich (Suisse)
  3. Auckland (Nouvelle-Zélande)
  4. Munich (Allemagne)
  5. Vancouver (Canada)
  6. Düsseldorf (Allemagne)
  7. Francfort (Allemagne)
  8. Genève (Suisse)
  9. Copenhague (Danemark)
  10. Berne (Suisse)

[button size= »big » link= »http://www.mercer.com/qualityofliving » target= »blank » float= »center »]Consulter le classement complet[/button]

Catégorie:International
Billet précédent
Le Louvre-Lens, par SANAA, inauguré
Billet Suivant
Lyon se rêve en « Métropole Européenne »
L'auteur
Patrick Guyennon

Webmaster d'UrbaNews.fr. Fondateur et curateur de la Revue de Presse UrbaNews.fr. Associé-fondateur et co-gérant d'ATYC. Diplômé de Master 1 en Urbanisme et Aménagement (IUL, UdM). Diplômé de premier cycle en architecture (ENSA Lyon).

26 Commentaires

  • 4 décembre 2012 à 21:07
    Fab

    Je trouve (presque) idiot de se concentrer seulement sur les infrastructures. C’est sur que c’est important, mais pour moi une ville c’est aussi des relations avec les gens, ou encore une offre culturelle par exemple. Il y aurait selon moi aussi des éléments immatériels à prendre en compte.
    Pour vivre dans la région, à ce jeu là, Genève n’est pour moi pas au top.

    RÉPONDRE
    • 4 décembre 2012 à 21:31

      Il peut en effet y avoir une incompréhension, mais le classement sur la qualité de vie n’est pas basé uniquement sur les infrastructures.

      En reprenant les informations disponibles sur le site de Mercer :

      L’enquête Mercer est basée sur des appréciations et des évaluations détaillées de 39 éléments de qualité de vie, regroupées dans les 10 catégories suivantes :

      • Environnement politique et social (stabilité politique, criminalité, application des lois, etc.)
      • Environnement économique (régulations des taux de change, services bancaires, etc.)
      • Environnement socioculturel (censure, atteinte aux libertés individuelles, etc.)
      • Considérations médicales et sanitaires (fournitures et services médicaux, maladies infectieuses, traitement des eaux, élimination des déchets, pollution de l’air, etc.)
      • Ecoles et éducation (niveau et disponibilité des écoles internationales, etc.)
        Services publics et transport / Infrastructure urbaine (électricité, eau, transports publics, encombrement de la circulation, etc.)
      • Loisirs (restaurants, théâtres, cinémas, sports et loisirs, etc.)
      • Biens de consommation (disponibilité de la nourriture, des produits de consommation courante, voitures, etc.)
      • Logement (Logement, appareils électroménagers, meubles, services de maintenance, etc.)
      • Environnement (climat, catastrophes naturelles)

      Le classement « Infrastructure » est en fait un classement parallèle, visant à mettre en exergue cette dimension, on s’aperçoit d’ailleurs qu’abondance d’infrastructures ne profite pas forcément à la qualité de vie – Singapour, 1ière sur ce critère n’est que 25ème en terme de qualité de vie – et inversement – Vienne, 1ière sur la qualité de vie est placé 16ème sur ses infrastructures.

      RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire