15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300
Téléval

Téléphérique urbain : le Téléval confirmé dans le Val-de-Marne

Le Syndicat des d’Île-de-France (Stif) a validé le 26 septembre dernier le trajet et la technologie du Téléval, projet de urbain que souhaite créer le département du entre et Villeneuve-Saint-Georges. L’étape de concertation publique va donc pouvoir être lancée, pour une mise en service prévue en .

Le projet prévoit de relier les villes de Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges, afin de les désenclaver en les connectant directement à la ligne 8 du métro parisien, au niveau de la station Créteil-Pointe du Lac.

Pour ce territoire marqué par d’importantes coupures urbaines – notamment de nombreuses voies ferrées et la RN 406 – le téléphérique urbain a été envisagé comme le mode de transport le plus adapté. Le Téléval aura une longueur de de 4,5 km, et sera doté de quatre à cinq stations.

Téléval

Le tracé du Téléval. Crédits photo : de Créteil

Le gain de temps passé dans les transports pour les habitants du Val-de-Marne est estimé jusqu’à 30 minutes par jour, et, s’il est réalisé conformément au planning, il s’agira du premier téléphérique urbain d’Île-de-France.

Pour tout connaître de ce projet, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous réalisé par le Conseil Général du Val-de-Marne, et qui présentent l’ensemble du projet, du diagnostic initial aux futurs aménagements prévus, en passant par les résultats attendus.

Sur UrbaNews.fr, nous vous avions déjà parlé de nombreux autres projets de téléphériques urbains en France ou à l’étranger, avec par exemple les cas récents de Lyon, Marseille, Bordeaux, Issy-les-Moulineaux, ou encore de Nantes et Bagnolet. Une chose semble désormais certaine : l’engouement pour ce type de TCSP ne cesse de croître, et on peut donc s’attendre à voir fleurir les projets dans les années qui viennent, avant de pouvoir réellement se déplacer au dessus des villes…

Billet précédent
Bertrand Lemoine quitte l’Atelier International du Grand Paris
Billet Suivant
Téléphérique urbain : Paris aussi ?
L'auteur
Patrick Guyennon

Webmaster d'UrbaNews.fr. Fondateur et curateur de la Revue de Presse UrbaNews.fr. Associé-fondateur et co-gérant d'ATYC. Diplômé de Master 1 en Urbanisme et Aménagement (IUL, UdM). Diplômé de premier cycle en architecture (ENSA Lyon).

47 Commentaires

  • 2 octobre 2013 à 14:26

    […] Le Stif a validé le 26 septembre 2013 dernier le trajet et la technologie du Téléval, projet de téléphérique urbain que souhaite créer le département du Val-de-Marne entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges.  […]

    RÉPONDRE
  • 2 octobre 2013 à 19:57
    karnidel sobin

    C’est nouveau, ça vient de sortir, donc forcément c’est mieux

    C’est ainsi que le STIF cède encore une fois aux sirènes de la démagogie, écoute n’importe quel “responsable” politique en mal d’effet d’annonce ! C’est ainsi qu’on a déjà vu fleurir le pseudo-tram sur pneu, le service fluvial qu’on fait passer pour l’équivalent en vitesse et capacité d’une ligne de bus et maintenant le téléphérique urbain, pourquoi pas les soucoupes volantes et la télé-portation pendant qu’on y est, ça marche très bien dans Star Treck !

    Le réseau, disons plutôt le patch-work, de lignes de tramways est l’illustration parfaite du manque de vision stratégique du STIF ; chacun a fait son truc dans son coin, les gabarit des matériels sont différents, les alimentations électriques aussi, et comme on n’a quand même pas osé proposer des écartements différents, on a développé avec des arguments parfaitement critiquables deux lignes d’autobus guidés à rail unique et traction électrique qu’on veut faire passer pour des tramways. Lorsque deux lignes sont à quelques dizaines de mètres l’une de l’autres (T2 et T3 à Porte de Versailles et Suzanne Lenglen) aucun raccordement n’est mis en place, pire, à T1, Gare de Saint Denis, il manque quelques mètres de rails pour faire une jonction avec le T8. Le STIF serait éclaté entre un millier de Comités de Quartiers chargés des Transport que le résultat n’aurait peut être pas été pire.

    Mais à quoi sert donc le STIF qui se comporte exactement comme si chaque ligne de transport d’Ile-de-France devait être considérée indépendamment des autres, comme s’il n’existait aucune synergie, aucun effet réseau ; et pourtant c’est bien de cela qu’il s’agit, d’un réseau. Car à part concevoir un logo gris qui s’affiche maintenant un peu partout, à part être la chambre d’enregistrement, sans aucune initiative de proposition, d’un système de tarification dont la complexité laisse parfois perplexe, à quoi sert cette instance régionale ? Le STIF ne joue pas son rôle qui est de faire passer l’intérêt général avant l’intérêt particulier, qui est de dire aux politiques, non, nous ne cautionnerons pas votre nouvelle lubie, désolé pour les prochaine élections mais une ligne intégrée à un système déjà existant autorise la mutualisation de l’achat, de la maintenance et de l’exploitation du matériel, contribue à créer un réseau ; elle préserve l’avenir.

    Si le STIF avait été conscient de ses responsabilités, s’il avait su, sans même regarder à l’étranger ou en province, prendre en compte que lorsqu’on construit une ligne de transport en site propre c’est pour un siècle, alors il aurait dit aux maires de Créteil, Limeil-Brévannes et Villeneuve-Saint-Georges : “Désolé, le STIF s’oppose à votre projet de téléphérique inutile, si vous voulez vous envoyer en l’air devant vos électeurs ébahis, il y a les manèges d’Euro Disney et de la Foire du Trône pour cela »

    RÉPONDRE
  • […] que le projet de Téléval vient d’être validé par le Stif, Métro rapporte que ce type de transport serait envisagé en plein cœur de Paris, et plus […]

    RÉPONDRE
  • […] The “Syndicat des transports d’Iles de France” validated both route and technology…. The next step will be public consultation  and implementation planned for 2016-2018. They’ve named the cable car “Téléval”. Details : 4.4 km – 4 stations – € 72 million. […]

    RÉPONDRE
  • 7 octobre 2013 à 19:18
    Georges Betteto

    Plutot que démagogique, ce projet me semble le seul réellement réalisable pour une connection en site propre avec un cout raisonnable .
    Il suffit de voire la situation sur le terrain, avec la ligne TGV, la gare de triage, la SIAAP, le lac, pour comprendre que toute autre solution nécessite d’être faite toute en souterrain . Et ainsi le cout il va à exploser comme les temps de construction.

    RÉPONDRE
  • 8 octobre 2013 à 22:21

    […] Téléphérique urbain : le Téléval confirmé dans le Val-de-Marne | UrbaNews.fr […]

    RÉPONDRE
  • 13 octobre 2013 à 15:04

    […] Téléphérique urbain : le Téléval confirmé dans le Val-de-Marne | UrbaNews.fr […]

    RÉPONDRE
  • […] par câble made in France à l’export), et que Créteil a déjà lancé son projet de TéléVal (Téléval confirmé dans le Val-de-Marne), le cœur de la capitale n’a toujours pas de système de […]

    RÉPONDRE
  • 26 octobre 2016 à 08:04
    franciosi

    Je doute de la fiabilité d’un tel système, coûts d’entretiens probablement prohibitifs avec le vieillissement.En cas de panne de cabine , tout le trafic est paralysé. De plus , très moche dans le paysage urbain. Il n’est pas prévu non plus de relier Villeneuve Saint Georges alors que c’est là le nœud du problème. Terminus BOIS MATAR , on crois rêver. J’aurai préféré que les élus s’attachent à choisir une solution moins originale , mais plus pragmatique. C’est çà la FRANCE bling bling.

    RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire