15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300
   

MétamorpHouse : une stratégie de densification douce et choisie

BIMBY ou Build In My BackYard (en opposition au Not In My BackYard) est un concept urbanistique de la conciliation ponctuelle des intérêts personnels et collectifs recourant à la division parcellaire afin de densifier le foncier. BIMBY s’inscrit dans une démarche active où la densification par la maison individuelle est initiée par l’habitant et maîtrisée par la commune.

En Suisse, dans le canton de Vaud, quatre communes se lancent dans un projet pilote de densification « douce et volontaire » visant à faire évoluer les maisons selon les besoins des propriétaires.

Les 4 communes (Crassier, Cugy, Echallens et Pompaples) souhaitent ainsi inciter les propriétaires volontaires à activer le potentiel de transformation de leur maison pour y construire un nouveau logement ou un espace de travail, tout en conservant la qualité de leur habitat initial.

Comme le précise le quotidien Suisse Le Temps, le canton de Vaud est concerné par l’étalement des zones pavillonnaires qui occupent quasiment 50% du territoire, pour n’accueillir que 20% de la population… Il y a donc, sur ces communes, un véritable potentiel d’optimisation urbanistique.

Baptisé MétamorpHouse, ce projet pilote vise dans un premier temps à sensibiliser les propriétaires par rapport à cette thématique de densification, plutôt mal perçue par le grand public. Les habitants n’ont effectivement souvent pas conscience des options qui s’offrent à eux et du potentiel de valorisation de leur terrain ou de leur maison. Suite à une série de réunions publiques, la deuxième phase du projet propose aux propriétaires intéressés d’être accompagnés gratuitement par un architecte mandaté afin d’analyser les différents scénarios de développement envisageables.

MétamorpHouse, - Mariette Beyeler

MétamorpHouse, – Mariette Beyeler

Cette démarche pilotée par la Commune est très intéressante puisqu’elle permet à cette dernière de rester acteur des transformations à venir plutôt que de les subir. En France, depuis la suppression des surfaces minimales de terrain par la Loi ALUR, de nombreuses communes subissent des phénomènes de densification non maîtrisés. Sur les quartiers à forte pression foncière, où le prix des terrains demeure élevé, l’évolution des quartiers et des formes urbaines produites ces dernières années, n’est effectivement pas forcément au goût de tous…

MétamorpHouse, - Mariette Beyeler

MétamorpHouse, – Mariette Beyeler

Imaginé par l’architecte Mariette Beyeler, le projet MétamorpHouse a d’ores et déjà pu être testé à Villars-sur-Glâne, une ville Suisse du Canton de Fribourg. La démarche a notamment pu révéler au travers des différents échanges avec les habitants, l’importance des critères de qualité pour l’intégration de nouveaux volumes dans le tissu bâti existant. L’importance également de l’aménagement des espaces extérieurs, des jardins, des rues et des espaces de transition entre la rue et les habitations.

MétamorpHouse, - Mariette Beyeler

MétamorpHouse, – Mariette Beyeler

A Villars-sur-Glâne, la stratégie s’est inscrite dans le contexte de la révision de l’équivalent du Plan Local d’Urbanisme Suisse. (Le Plan d’Aménagement local ou PAL). Le projet de révision proposait notamment d’augmenter les droits à construire dans les zones résidentielles à faible densité pour favoriser la création de ces logements supplémentaires en densification.

Pour tous les projets, MétamorpHouse identifie ainsi deux types de réserves potentielles :

  • La réserve à transformer qui désigne une surface non habitable qui pourrait être transformée en surface habitable.
  • La réserve à habiter désignant des surfaces et des pièces habitables rarement utilisées dont les propriétaires seraient prêts à se séparer pour aménager un appartement supplémentaire.
MétamorpHouse, - Mariette Beyeler

MétamorpHouse, – Mariette Beyeler

Cette démarche très intéressante interroge sur la mise en oeuvre d’outils pédagogiques et techniques afin de sensibiliser le grand public aux problématiques de densification. En France, dans le cadre de l’élaboration des documents d’urbanisme, le recensement du potentiel foncier et des capacités de densification deviennent des étapes incontournables. Pourtant, les démarches de concertation ne portent pas forcément sur ces sujets plutôt sensibles aux yeux des élus qui se heurtent ensuite à l’incompréhension des habitants… A travers cette sorte de partenariat public/privé la démarche MétamorpHouse portée par la Commune se focalise sur le propriétaire privé, sa maison, sa parcelle. La démarche livre, au travers de l’évaluation du potentiel concret de densification, des informations précieuses pour le développement des quartiers de faible densité.

Billet précédent
Los Angeles peint ses rues en blanc pour lutter contre les îlots de chaleur
Billet Suivant
Copenhague : le bon exemple
L'auteur
Edouard Malsch

Urbaniste, Géographe, Co-Fondateur & Community Manager pour UrbaNews.fr.

0 Discussion

Soumettez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.