15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300

Grand Angle : nouveau centre pour ville nouvelle

Enfin !

C’est probablement le projet le plus attendu par les habitants de Villeneuve d’Ascq (Nord) depuis la création de la en 1970. Il faut dire que pour une de 63 000 habitants, accueillant 50 000 étudiants sur 2 sites universitaires (Lille 1 et Lille 3) ainsi que de très (très) nombreux salariés, le fait de ne pas avoir de véritable centre- était perçu comme une hérésie. Le projet Grand Angle devrait résoudre une partie de cette incohérence.

Si centre-ville il y a, on le place généralement là où se situe l’hôtel de ville, faisant donc du centre commercial V2 (Auchan) le centre-ville de Villeneuve d’Ascq. L’ en dalles, typique de l’époque à laquelle fut construite la ville, n’a pas réussi à créer une réelle centralité. On y vient faire ses courses et remplir des obligations administratives mais on ne s’y attarde pas. L’hôtel de ville avec son inamicale et son emplacement obstruant les ouvertures urbaines n’aidant pas à se sentir bienvenu. A dix minutes de métro de la Grand-Place de Lille, les villeneuvois ont vite fait d’aller flâner dans la capitale des Flandres plutôt qu’à Villeneuve d’Ascq.

La mairie, avec la MEL, a choisi l’Agence UP pour redessiner ce quartier dans l’objectif de faire de Villeneuve d’Ascq une ville où l’on reste plutôt qu’une ville où l’on passe. La proposition qui a été retenue est de créer 3 grandes places :

  • la place citoyenne. La démolition de l’actuelle mairie permettra de raccorder la dalle haute (niveau métro) à la dalle basse ((Forum des Sciences, Théâtre, Commissariat) par un jeu de terrasses laissant place au végétal dans cette ambiance minérale. La mairie serait relocalisée en bordure de site dans un esprit de Maison Citoyenne, beaucoup plus ouverte sur la ville et ses habitants que l’actuelle ;
  • la place commerciale. Au niveau de l’ancienne station service, une nouvelle offre commerciale pourra voir le jour avec la requalification de l’espace et une amélioration de ses connections avec la future place citoyenne et le pôle d’échanges (métro et bus). L’idée est également d’ouvrir le centre commercial sur la ville, avec la possibilité de le traverser à toutes heures depuis la place citoyenne jusqu’au Heron Parc (, restaurant, commerces, bureaux) ;
  • la place verte. Enclavé et peu visible, le Forum Vert sera désenclavé et connecté au pôle d’échanges et sera en plein centre de l’axe citoyen. Il sera plus ouvert sur l’Ecole d’Architecture de Lille et la médiathèque.

3 axes de cohérence urbaine articulent le projet dans ses relations avec les autres morceaux de ville :

  • un axe citoyen qui relie le quartier de l’Hôtel de Ville à celui du Pont de Bois, où se situe notamment l’Université de Lille 3, et à celui du Triolo, où l’on trouve l’une des piscines municipales ainsi que l’Université de Lille 1 en lisière du quartier ;
  • une ligne d’avenir qui améliore la liaison entre la station de métro et le Heron Parc (aucun lien avec le Parc du Héron, espace naturel remarquable de la métropole lilloise à quelques hectomètres) qui doit traverser le centre commercial et son parking.
  • une boucle active facilitant la compréhension des différents espaces : habitat, activités, circulation. Cette boucle favorisant les modes de doux dans un espace fortement marqué par l’emprise automobile.

Question chiffre, outre la participation de la commune (dont je n’ai pas trouvé les chiffres), la MEL participera à hauteur de 17,5 millions d’euros et Unibail-Rodamco (propriétaire du centre commercial V2) envisage d’investir 120 millions d’euros dans la rénovation du centre commercial.

La perspective d’un nouveau centre-ville pour cette ville nouvelle de 63 000 habitants est un tournant urbain majeur pour l’avenir de Villeneuve d’Ascq qui, grâce à son cadre vert et ses nombreux services et équipements, est déjà fortement attractive auprès de la population et des entreprises. Souvent raillé pour son centre-ville assimilé à la galerie du centre commercial, ce projet pourrait bien changer la donne et offrir une nouvelle identité à la ville. Le projet devrait s’achever à l’horizon 2024.

Catégorie:France, Magazine, Urbanisme
Billet précédent
Habitat et construction : les nouvelles technologies du bâtiment
Billet Suivant
Et si, les algorithmes redessinaient les régions ?
L'auteur
Pierre Tardy

Rédacteur pour Urbanews.fr & chargé de développement du Cluster HBI. Diplômé de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille (IAUL).

0 Discussion

Soumettez votre commentaire