15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300

Habitat et construction : les nouvelles technologies du bâtiment

Écologique, ultra-connectée, hyper-sécurisée… La maison du futur se dessine en ce moment. De nombreux acteurs sur le marché imaginent aujourd’hui les technologies qui seront probablement les standards de demain. d’horizon.

La transition est déjà en marche : la maison du futur sera d’abord écologique. Et notamment à « énergie positive et bas carbone », comme l’imposera en France, dès 2020, la future réglementation thermique et environnementale des bâtiments. Chaque nouvelle produira donc plus d’énergie qu’elle n’en consomme et cet objectif devra être intégré dès la conception.

Un écologique et producteur d’énergie

La maison de demain sera donc bâtie selon une bioclimatique pour tirer profit au maximum de l’énergie naturelle et gratuite du soleil. Elle sera également équipée de systèmes permettant de réguler les apports solaires passifs (brise-soleil, volets roulants intelligents) et bénéficiera d’une isolation renforcée, d’équipements thermiques et électriques performants et d’une ventilation efficace. Mais pour basculer dans l’énergie positive, la maison devra produire elle-même de l’énergie renouvelable.

Son toit sera ainsi couvert de panneaux photovoltaïques. Des cellules photovoltaïques seront même intégrées dans les fenêtres et les baies vitrées pour produire de l’électricité, comme le propose déjà la start-up Sunpartner. Le toit sera équipé d’un système de récupération des eaux pluviales qui alimentera les toilettes et le lave-linge… Et la douche, d’un brumisateur haute-performance permettant d’économiser 70% de l’ utilisée, comme le modèle développé par la start-up californienne Nebia.

Une maison performante et simple à construire

L’innovation devra également porter sur le procédé constructif. C’est le credo de Logelis, jeune entreprise française basée à Romans (Drôme), qui pense que la maison du futur sera à la fois technologique, performante et simple à construire. Après quatre ans de R&D, Logelis a lancé un nouveau système breveté fondé sur l’assemblage de panneaux composites autoporteurs fortement isolants, grâce au mélange de ciment, de et de mousse polyuréthane rigide. « Le polyuréthane est le meilleur isolant du marché et notre système permet également d’éviter les ponts thermiques, ce qui positionne notre technologie à la pointe de l’isolation », précise Renaud Sassi, le président de Logelis. « L’installation de filtres solaires nous permettra de basculer en énergie positive et d’anticiper la future réglementation ».

Une partie importante des travaux (intégration des portes, des fenêtres ou de l’électricité) étant réalisée en amont, dans l’usine de Logelis, le temps et le coût de construction sont fortement réduits, ainsi que les interventions sur site. Grâce à cette industrialisation, Logelis réussit à bâtir en moins de deux mois des maisons à haute performance énergétique 30% moins cher qu’un logement classique. « Nos panneaux sont usinés et assemblés grâce à un système de rails en aluminium qui sont posés sur les fondations, détaille le patron de Logelis. Ainsi, on parle de ‘low tech’ car ce système est très facile à employer. En deux heures, il est possible de construire un mur. De plus, la ‘low tech’ renvoie au fait que notre système constructif a un prix très compétitif sur le marché de la construction. »

La maison connectée : home, smart home

Pour améliorer ses performances, la maison du futur sera également truffée de capteurs et équipée de logiciels intelligents capables de gérer de manière fine l’équilibre entre les besoins et la production d’énergie. Car la maison du futur sera aussi hyper-connectée et pilotable à distance. Les promesses de la domotique, annoncées dès les années 1980, se concrétisent en effet aujourd’hui grâce au formidable développement des technologies numériques, à l’arrivée des objets connectés et aux progrès de l’intelligence artificielle.

L’objectif n°1 est de gérer de façon automatisée et centralisée – depuis un smartphone ou une tablette – toutes les fonctions électriques de la maison : du chauffage à l’éclairage, en passant par les ouvertures, les équipements électroménagers et multimédias, et les systèmes de surveillance. Avec à la clé, des économies d’énergie, mais aussi une amélioration du confort et de la sécurité.

Les grands groupes de la construction et les géants des technologies numériques, ainsi qu’une multitude de start-up, se mobilisent pour injecter de l’intelligence dans la maison. L’exemple de Netatmo, leader français des objets connectés pour la maison, illustre bien cette accélération. Après avoir lancé plusieurs innovations depuis 2012, dont une station météo individuelle et un thermostat connecté dessiné par Philippe Starck, l’entreprise vient d’annoncer deux nouvelles solutions, développées en partenariat avec de grands industriels.

En janvier 2017, Netatmo a dévoilé, avec Legrand, une gamme d’interrupteurs et de prises de courant connectés, permettant de piloter les éclairages, les volets roulants et les appareils électriques via une commande générale placée à l’entrée du domicile ou depuis un smartphone. L’entreprise a également présenté, avec Velux, une gamme de commandes intelligentes de fenêtres de toit, volets et stores, pour un pilotage automatique et centralisé des ouvrants.

« La maison connectée devient une réalité tangible », assure Fred Potter, président de Netatmo. « Les plateformes d’interopérabilité comme HomeKit d’Apple ou Amazon Alexa contribuent à accélérer la croissance du marché. La prochaine étape est l’intégration de l’intelligence artificielle afin de proposer de nouveaux usages aux consommateurs ».

Une maison ultra-sécurisée

Grâce au développement de ces nouvelles technologies, la maison de demain sera également ultra-sécurisée. Il est déjà possible de surveiller sa maison, en temps réel, sur son smartphone, de voir tout ce qu’il se passe dans chaque pièce ou sur le seuil de sa porte, et d’être alerté en cas d’intrusion ou d’incendie. Caméras de vidéosurveillance, clés à reconnaissance digitale, détecteurs de fumées connectés, systèmes de verrouillage des portes à distance, centrales de détection de mouvements… Les innovations destinées à la sécurité de la maison sont nombreuses.

Withings, par exemple, start-up française spécialisée dans les objets connectés au service de la santé, a lancé une nouvelle caméra de surveillance baptisée Home Plus présentant de nombreuses fonctionnalités. Vendu 200 euros, cet ingénieux système permet de visionner, en direct ou en différé, sur son smartphone ou sa tablette, tout ce qu’il se passe dans une pièce de sa maison. Egalement doté de détecteurs de mouvements et de bruits, il prévient l’utilisateur en cas d’anomalie. Cette solution propose également de garder un œil sur son bébé – y compris la nuit grâce à la vision nocturne. Les pleurs et les alertes de mouvements sont retransmis en direct sur le smartphone. Il est même possible de parler avec son enfant ou de lui jouer des berceuses à distance.

Enfin, ce système est aussi équipé de capteurs surveillant la qualité de l’air intérieur. Car la maison du futur – ce n’est pas le moindre de ses atouts – veillera également sur notre santé.

Billet précédent
Démultiplier les usages de l’espace public
Billet Suivant
Grand Angle : nouveau centre pour ville nouvelle

1 Discussion

  • 22 mai 2017 à 14:09

    Que de nouvelles technologies au service de l’immobilier ! De plus en plus de start-up émergent dans ce secteur qui se retrouve en pleine digitalisation ! L’avenir e l’immobilier est prometteur 🙂

    RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire