15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300

Tedx : La ville durable s’auto-construit, à moindre coût.

Anciennement appelé Village Éphémère, cet espace réaménagé avec goût, les pieds (presque) dans l’eau, fait face au pont Jacques-Cartier et au parc d’attractions La Ronde. Il accueillera un marché d’artisans et une programmation artistique reflétant parfaitement la créativité locale. / © JM SEMINARO

Anciennement appelé Village Éphémère, cet espace réaménagé avec goût, les pieds (presque) dans l’eau, fait face au pont Jacques-Cartier et au parc d’attractions La Ronde. Il accueillera un marché d’artisans et une programmation artistique reflétant parfaitement la créativité locale. / © JM SEMINARO

La réponse quasi-unanime aux erreurs du passé dans l’, à savoir la à outrance de voies routières et de grands boulevards, est la création de ‘grands projets urbains’.

Ce mode de ‘’ de nos villes nécessite des investissements publics massifs et une grande rentabilité des opérations immobilières pour être viable. A coup de grandes opérations de communications, de meeting immobilier et de rencontre de starchitectes dans des meeting d’entre-soi technocrates, la « durable » se construit sur le modèle de la ZAC (labélisée Eco-quartier). (Ceci est une généralisation des politiques urbaines de ces dernières années – à ne pas reproduire chez vous).

Sauf que dans un contexte de ralentissement de la croissance, les opérations urbaines n’avancent plus ou ralentissent, la crise du logement se poursuit, et l’insécurité gagne nos . La rénovation urbaine des « grands ensembles » offre ses premiers résultat : des murs repeins mais entre ses murs, toujours la misère sociale, et ce sont encore et toujours les mêmes problématiques qui se posent dans nos villes contemporaines. Mais comment faire plus avec moins dans ce contexte de multiplication des contraintes ?

Acteur parmi un mouvement plus général de ‘re-vitalisateurs’ de nos villes de part le monde, Jerôme Glad nous livre ses expériences à Montréal.

« Avec le prix d’une étude de marché, nous avons construit le marché. »

Après le succès du Marché des ruelles organisé par Destination centre-ville en septembre 2014, trois marchés éphémères seraient de retour pour se procurer des fruits et légumes de saisons. À suivre! / © Destination Centre-Ville

Après le succès du Marché des ruelles organisé par Destination centre-ville en septembre 2014, trois marchés éphémères seraient de retour pour se procurer des fruits et légumes de saisons. À suivre! / © Destination Centre-Ville

Car la revitalisation urbaine passe par une multitude de petits projets peu coûteux qui renforcent l’identité des quartiers et créent des vitrines culturelles. C’est avec la multiplication de ces espaces citoyens, participatifs et ludiques, que la ville est bâtie par et pour ses habitants.
Combler un manque : le sentiment de liberté et de voyage au sein de l’espace public.

Et pourquoi, chaque grand projet de rénovation urbaine ne financerait-il pas à hauteur de 1% de multiples projets de revitalisation urbaine ?

Voir : la conférence Tedx Montréal de Jérôme Glad.

Un parcours :
Issu d’une formation en et design , Jérôme travaille d’abord dans un bureau d’, avant de se spécialiser dans le développement d’initiatives urbaines au sein de l’ADUQ puis Pépinière & Co, organisme de placemaking qu’il fonde en 2014. Jérôme a contribué à la réalisation de projets urbains d’un nouveau genre à Montréal, à la rencontre entre les milieux du design, de la culture, et des communautés locales. Il est notamment à l’origine des Jardins Gamelin, du Village au Pied-du-Courant, du Marché du Nord et du Marché des Ruelles.

Billet précédent
Villes créatives : Déconstruire les illusions technologistes et totémiques
Billet Suivant
Le « biberonnage », pour un tramway toujours plus écologique
L'auteur
Arthur Groot

Rédacteur Urbanews.fr / Ingénieur-Urbaniste et Programmiste. "Je milite pour une perception plus humaine de nos villes ; ce sont les détails qui font l'urbanité."

37 Commentaires

Soumettez votre commentaire