15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300 0
   

Lillénium dépose son permis de construire

Dessiné par l’architecte Rudy Ricciotti, Lillénium, centre commercial de 40 000m², s’approche de la fin d’un long  feuilleton. Le promoteur Vicity (allié à Nacarat) a déposé le permis de construire pour son projet de centre commercial suite au feu vert de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial du Nord (CDAC) octroyé le 10 mai dernier.

Lillénium devrait être livré en 2014 (photo : DR)

Le montant de l’investissement global pour Lillénium s’élèverait à environ 140 millions d’euros.

En 2010, la ville de Lille modifiait son Plan Local d’Urbanisme pour y permettre la construction du bâtiment de 6 étages et de ses 27 700m² de surfaces où s’implanteront un magasin Leclerc, 11 moyennes surfaces et de 85 à 90 boutiques.

Lillénium accueillera également un hôtel 3 étoiles de 116 chambres, près de 5 000m² de bureaux et  2 000m² d’espaces de restauration.

L’intérieur du bâtiment (photo LMCU)

Ce projet se trouve à l’entrée de la rue du Faubourg des Postes dans le quartier de Lille-Sud, séparé du reste de la commune par la voie ferrée et le périphérique sud, en face de l’Hôtel de Police, à proximité de la Halle de Glisse et du Faubourg des Modes. Les retombées attendues sont de taille car la multiplication des projets (ANRU, PNRQAD) et des équipements dans le quartier doivent améliorer son image, le réintégrer dans la ville et relancer l’activité économique sur le secteur.

capture d’écran du site de Vicity

Le souci, qui a opposé les Verts et le PS lillois, est sa localisation. Les premiers soulignent les difficultés d’accès et les problèmes de circulation sur le site qui auront un impact sur un périphérique déjà encombré (point relevé par la CDAC), alors que les seconds y voient l’opportunité de créer 900 emplois dans un secteur très touché par le chômage.

La ville de Lille et Lille Métropole vont revoir le maillage du secteur car l’arrivée de Lillénium va avoir un impact non négligeable sur les espaces publics.

L’enquête publique démarre le 4 juin pour finir le 4 juillet.

Catégorie:Architecture, France
Billet précédent
Les Rives de Saône dévoilées
Billet Suivant
Manhattanhenge : quand le soleil s’aligne avec les artères new-yorkaises
L'auteur
Pierre Tardy

Rédacteur pour Urbanews.fr & chargé de mission à la MEL. Diplômé de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille (IAUL).

9 Commentaires

Soumettez votre commentaire