15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300

Et si le Grand Paris devenait énergétiquement autonome ?

Illustration du prochain atelier. Crédit photo: Transit City

Illustration du prochain . Crédit photo: Transit City

Et si chaque bâtiment du produisait de l’énergie ? Et si nous devions revenir à une gestion énergétique ultra-locale ? Bref, et si on repensait entièrement la énergétique du  ?

Ce sont sur ces questions ambitieuses que le prochain atelier de Transit City abordera le Grand du point de vue de la gestion et de la production énergétique.

Pour mieux appréhender ce sujet, Philippe Villien, -urbaniste, viendra présenter ses réflexions sur les nouveaux paysages de l’énergie dans le Grand Paris.

Pour y assister

Billet précédent
« L’art de ville » de Martine Aubry, une réussite ?
Billet Suivant
La ville aux limites du possible avec l’architecte Vincent Callebaut
L'auteur
Claire Gervais

Diplômée de l'Institut Français d'Urbanisme de Paris, spécialiste des usages des espaces publics et des mobilités urbaines

13 Commentaires

  • […] Le prochain atelier de Transit City du 31 janvier abordera le Grand Paris du point de vue de la gestion et de la production énergétique.  […]

    RÉPONDRE
  • […] “ Le prochain atelier de Transit City du 31 janvier abordera le Grand Paris du point de vue de la gestion et de la production énergétique.”  […]

    RÉPONDRE
  • 30 janvier 2014 à 22:51

    Il est de fait envisageable de mettre fin aux centrales nucléaires qui menacent « la capitale de l’Europe », à la production d’énergie centralisée, ces énergies conventionnelles ne pourront que provoquer une augmentation des dépenses et des coûts sociaux, alors que les énergies renouvelables les feront baisser et entraîneront un essor économique durable, mobiliseront les marchés intérieurs et ne dépendront pas du comportement des multinationales.

    C’est l’entrepreneuriat des Artisans de « L’ESPACE ».
    Par ailleurs, autre énergie fossile, on ne peut prétendre à une sortie de crise quand dans le même temps 1000 milliards d’euro ont été dépensés en 2012 dans une énergie fossile et limitée qu’est le pétrole par ailleurs déjà inaccessible pour plusieurs nations.

    Nos politiques doivent être conscients qu’on ne peut remédier à la menace de dépression mondiale sans profiter du bond de croissance dû à l’exploitation de TOUTES LES ENERGIES RENOUVELABLES.

    L’ Espace Europeen Montpellier au coeur de l’agglomération de Montpellier vise une autonomie énergétique sans CO2 et sans énergie fossile.
    Ce concept permet de réduire le coût des générateurs pour l’équivalent de 333 MWc soit deux centrales thermiques à flammes d’env. 160 MWc en moins sur le territoire REDUISANT AINSI NOTRE DEPENDANCE AU FIOUL DOMESTIQUE, RESSOURCE COUTEUSE IMPORTEE ET POLLUANTE, et près de 151.000 tonnes/An de CO2 NON REJETEES dans l’atmosphère.

    « Si l’on est blessé par une flèche empoisonnée, l’important est d’abord de la retirer, ce n’est pas le moment de s’interroger d’où elle vient, qui l’a tirée, de quel poison s’agit-il. » Dalai Lama

    RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire