15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300
   
Duo - Ateliers Jean Nouvel - Paris

Un Duo de grande hauteur signé Jean Nouvel aux portes de Paris

Malgré l’échec « Signal », et la désillusion de « l’île Seguin », Jean Nouvel pourrait finalement construire, à force de persévérance et d’espérance, un édifice de grande hauteur en plein cœur de Paris ! L’équipe de l’architecte Français vient d’être retenue, pour réaliser deux tours, aux portes de la capitale.

Duo - Ateliers Jean Nouvel - Paris
Duo – Ateliers Jean Nouvel – Paris

C’est à la suite d’une consultation internationale lancée il y a plus d’un an, que le jury notamment présidé par Anne Hidalgo, adjointe au maire de Paris chargée de l’urbanisme, a désigné le projet « Duo » conçu par les Ateliers Jean Nouvel et financé par les investisseurs québécois Ivanhoé Cambridge / Hines. Situés dans le XIIIe arrondissement sur la ZAC Paris Rive Gauche, les deux gratte-ciel de 180 et 115 mètres de haut regrouperont bureaux (75 000 m²) activités (10 000 m²) commerces (2 000 m²) et hôtellerie (15 000 m²), le tout pour un investissement estimé à 600 000 millions d’euros.

En novembre 2010, le Conseil de Paris avait, en modifiant le Plan Local d’Urbanisme, donné son accord pour la construction de gratte-ciel en plein cœur de la capitale. Le PLU plafonnait alors les hauteurs de construction à 37 mètres.

Duo - Ateliers Jean Nouvel - Paris
Duo – Ateliers Jean Nouvel – Paris

On notera la petite touche d’humour dans la déclaration de la première adjointe à l’urbanisme, sans doute inopinée : « La proposition de Jean Nouvel a été retenue à une très large majorité. Il a fait le choix de proposer deux ensembles qui vont apporter un Signal très intéressant pour ce quartier »… (Comprendra qui pourra)

Duo - Ateliers Jean Nouvel - Paris
Duo – Ateliers Jean Nouvel – Paris

Les travaux devraient débuter en 2014 pour une livraison de l’ensemble prévue d’ici 2018.

Catégorie:Architecture, France
Billet précédent
Hannover Messe : Les villes éco-énergétiques du futur
Billet Suivant
Passer la Volga, en cabine
L'auteur
Edouard Malsch

Urbaniste, Géographe, Co-Fondateur & Community Manager pour UrbaNews.fr.

13 Commentaires

  • 25 avril 2012 à 00:38
    JSA

    Quelle idée encore : des bureaux, des commerces, des hôtels ! Tout se dont n’a pas besoin urgemment Paris, en tout cas pas uniquement ! Le ralentissement économique a dégagé un surplus de bureaux, des hôtels il y a tout plein, et les commerces, ce qu’il faudrait déjà est de libéraliser les horaires et extensions pour une plus grande amplitude (c’est évidemment le contraire que fait l’équipe Delanöé, en sacralisant le dimanche, en limitant les horaires). La capitale a besoin de logements, messieurs-mesdames nos politiques, des logements, rien que des logements. Cela amènera des consommateurs et des travailleurs qui pourront occuper ces bureaux vides, et consommer dans des magasins de proximité, et cela permettra de faire baisser le prix au mètre carré intolérable. Est-ce si compliqué à comprendre ?

    RÉPONDRE
  • 25 avril 2012 à 14:05
    LLG

    Si, Paris a besoin de bureaux, d’hôtels, et de commerces. Mais effectivement aussi de logements. Les tours, c’est bien pour dynamiser un quartier aux « portes de la capitale ». Il faut pouvoir faire aussi des logements dans des tours.

    RÉPONDRE
  • 25 avril 2012 à 14:17
    JT

    Dommage que le projet ne pense pas suffisamment la mixité fonctionnelle. Le compromis au premier commentaire exprimé aurait pu être trouvé dans l’intégration de logements à ces tours.

    RÉPONDRE
  • 25 avril 2012 à 22:14
    capitainehaddock80

    C’est très laid, pourtant on sait construire des belles tours quant on veut, Paris mérite mieux que ces infects pâtés informes qui ne ressemblent à rien !

    RÉPONDRE
  • 26 avril 2012 à 13:15
    blutch

    C’est quand même affligeant qu’une poignée d’architectes puissent monopoliser 90% des grands projets français…

    RÉPONDRE
    • 27 avril 2012 à 10:32
      Pippa.Middleton

      La Dictature des Architectes « Star »

      RÉPONDRE
  • 26 avril 2012 à 21:02
    ELNO

    Du Japon à l’Argentine, le principal attrait reconnu à Paris réside dans la traduction architecturale de son héritage historique. De l’Etoile et plus encore de Montmartre, l’impact visuel du Duo dénaturera la perception globale de l’espace et des volumes parisiens. Il ne faut pas insulter l’avenir, mais pas davantage outrager le passé. La grande dimension devrait nécessairement être ultrapériphérique. A l’échelle de l’Ile -de -France, elle devient ici hypercentrale. Quid de la culture urbanistique des membres du Jury ?
    A. NOEL

    RÉPONDRE
  • 27 avril 2012 à 10:26
    Ju

    600 000 millions d’euros ?

    RÉPONDRE
  • 28 avril 2012 à 10:34
    ELNO

    En additif à l’avis du 26/04, une perception urbanistique adaptée à la structure des métropoles européennes en général et de Paris-Ile-de-France en particulier
    impose d’y percevoir les discordances avec les métropoles étatsuniennes ou celles des pays émergents.
    L’adaptation du modèle du Central Business District dans l’espace intérieur ou sa proche périphérie dépolarise le noyau historique : Imagine-t-on la grande dimension à proximité de la cathédrale de Cologne ? Les nouvelles créations, eussent-elles la qualité esthétique des réalisations de Norman Foster ou Jean Nouvel devraient respecter l’espace central et s’implanter en auréole périphérique en inversant les fonctions urbaines : c’est le grand enjeu architectural du XXIème siècle européeen.

    RÉPONDRE
  • 30 avril 2012 à 10:26

    Décidemment on reste dans la ceinture ! Tant de moyens financiers devraient s’installer en seconde couronne où justement les futurs employés de ces bureaux et services habitent. Paris-bureaux ça suffit ! Et comme on y trouvera plus de place, Jean Nouvel pourra proposer un nouveau quartier entier avec le même programme augmenté de logements. Que Paris innove un peu en matière de stratégie urbaine au lieu de se contenter de mal copier les « capitales internationales ».

    RÉPONDRE
    • 30 avril 2012 à 13:04
      LLG

      Oui.
      Mais Paris ne peut pas développer une stratégie urbaine toute seule en 2ème couronne. Il faut vraiment une gouvernance adaptée à un développement urbain ET économique qui englobe Paris et les communes de 1 et 2eme voire 3eme couronne. Ça n’empêche pas, en l’occurrence, qu’il y a des endroits qui sont désastreux dans Paris intramuros, souvent près du périphérique. C’est bien de chercher à transformer ces endroits, en construisant, et en faisant venir le tramway.

      RÉPONDRE
  • 30 avril 2012 à 11:13
    Esteban80

    Autant faire des BEAUX gratte-ciels pendant qu’on y est, ceinture ou pas ceinture !
    Ce projet est tordu, démantibulé … « Dis moi ce que tu construis, je te dirais qui tu est » …

    RÉPONDRE
  • 9 mai 2013 à 09:48
    munstead

    Oubliez les logements, ou alors de luxe, dans ces tours coûteuses qui seront en plus en dépassement de devis comme tous les projets de Jean Nouvel. PAr ailleurs, sans vouloir jouer les Cassandre, Atelier Jean Nouvel risque bientôt de ne plus être de ce monde.On peut d’ailleurs trouver curieux que la ville donne son accord à un méga projet proposé par une agence dont tout le monde de l’architecture sait qu’elle est en sursis. Quand on sait tout ce que doit contenir une réponse à un appel d’offres! La malédiction qui pèse sur les projets de Nouvel à Paris va peut-être encore frapper… Par ailleurs, cette espèce de déconstruction démodée du sommet de ses tours semble tout simplement laide et maladroite quel que soit l’angle sous lequel on les regarde.

    RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.