15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300

Une ancienne raffinerie de sucre support du renouvellement de l’ouest de Brooklyn

C’est dans le cadre d’un vaste projet de renouvellement autour d’une ancienne raffinerie de sucre que le célèbre paysagiste James Corner – ayant notamment imaginé la célèbre « High Line » à Manhattan – s’attaque à l’Ouest de .

La Domino’s Sugar Factory était la raffinerie originale de l’American Sugar Refining Company, ayant notamment produit du sucre pour la célèbre marque américaine Domino. L’ancienne usine de Brooklyn date de 1882, à l’époque il s’agissait de la plus grande raffinerie de sucre au monde. En 2004, les opérations de raffinage ont été stoppées. Le Two Trees a racheté le site pour développer un gigantesque complexe immobilier composé de plusieurs gratte-ciel, accueillant de nombreux bureaux et plus de 2000 nouveaux .

Le plan d’ de l’ensemble imaginé par l’Agence SHoP Architects, remplace un premier plan de 2010, par une nouvelle proposition ajoutant plus de 60% d’espaces public, un nouveau réseau de rue et une programmation mixte, en logements abordables, commerces de détail et équipements publics. Côté paysage c’est James Corner qui a été choisi pour développer un vaste linéaire de plus de 2 hectares sur les berges de l’East River, offrant une vue imprenable sur la de Manhattan.

Plusieurs zones récréatives se succéderont pour constituer ce parc, offrant terrains de sports, vastes pelouses, jardins fleuris et autres aires de jeux aux futurs habitants du nouveau .

L’élément vedette du futur parc est sans aucun doute une passerelle de 140 mètres de long, baptisée The Artifact Walk et reprenant le tracé du vaste entrepôt qui permettait de stocker le sucre.

James Corner aurait notamment été inspiré par une série de passerelles qui reliaient les bâtiments de l’usine Domino lorsqu’il s’agissait encore d’une fabrique de sucre. Des pièces des machines de l’ancienne usine ont été sélectionnés pour être incorporées à cette promenade originale et notamment deux anciennes grues placées à l’extrémité nord de la passerelle. L’ouverture du parc est prévue pour l’été 2018, sans doute au même moment que la livraison des premiers logements.

A noter que le bâtiment principal de la raffinerie à la façade de briques rouges caractéristique de l’époque, sera conservé et réhabilité pour accueillir un nouveau lieu de vie. (Bureaux, commerces restaurants).

L’ampleur du projet « Domino » en fait un véritable symbole pour le renouvellement du Nord de Brooklyn, qui rattrape peu à peu son retard sur son voisin de l’autre côté du pont. Depuis le début du XXIe siècle, le quartier a en effet amorcé une mutation impressionnante, passant du statut de petit frère délaissé de Manhattan à représentant du véritable esprit New-Yorkais pour beaucoup d’américains.

Billet précédent
Construction : la sécurité incendie revient sur le devant de la scène
Billet Suivant
En 2017, êtes vous prêt à réinventer Pourris ?
L'auteur
Edouard Malsch

Urbaniste, Géographe, Co-Fondateur & Community Manager pour UrbaNews.fr.

0 Discussion

Soumettez votre commentaire