15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300 0
   

Sydney encourage sa dédensification

La tentation de la ville dense ou de la ville intense en France est bien éloignée de la vision des choses en Australie.

Vue aérienne de Sydney

Les autorités de Sydney encouragent financièrement les habitants à quitter la ville pour aller peupler les zones rurales de l’agglomération. Les postulants se voient offrir la somme de 7 000 $ australiens (soit environ 5 200 €) pour déménager en périphérie.

L’explication de cette initiative est  qu’un cinquième de la population australienne vit à Sydney et que l’exode qu’ont connu les espaces ruraux durant les dix dernières années a été massif. Aujourd’hui, la ville compte plus de 4,5 millions d’habitants et les statistiques planchent sur une croissance de 40% de la population sur les 30 prochaines années, cette augmentation est due pour 64% à la migration.

Trop peu d’habitations ont été construites pour accueillir le flot de nouveaux arrivants et il faut dynamiser ces espaces ruraux qui ont souffert économiquement et socialement à cause de la sécheresse lors de la dernière décennie.

Pour bénéficier de cette aide il faut réunir plusieurs conditions : la vente et l’achat de biens immobiliers doivent se faire dans le pays et le bien acheté ne doit pas excéder les 600 000 $.

Le débat agite la classe politique car certains ne voient pas cette exode urbain d’un bon œil. Leur argument principal est que les infrastructures de transport ne sont pas en adéquation avec cette incitation à investir dans les territoires ruraux de la couronne de Sydney. Des études soulignent également que le montant de l’aide financière couvre à peine les coûts de déménagements.

Pour inciter les habitants à partir, le gouvernement a poussé de nombreux médecins à s’installer dans les zones rurales, moyennant finances (jusqu’à 120 000 $).

La mise en avant d’un cadre de vie calme dans une propriété plus grande pour un coût moins élevé que dans Sydney intra-muros est faite pour encourager les postulants.

Le procédé peut étonner chez nous mais, pour un pays plus de 10 fois plus grand que la France avec près de 3 fois moins d’habitants, les problématiques urbaines sont bien différentes.

Reste à voir si les habitants de Sydney seront enclins à délaisser leurs plages pour la campagne comme le souligne le Guardian.

Billet précédent
Map-Hole : quand les bouches d’égouts se transforment en plans
Billet Suivant
Clip of Friday: Time is of the Essence
L'auteur
Pierre Tardy

Rédacteur pour Urbanews.fr & chargé de mission à la MEL. Diplômé de l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille (IAUL).

0 Discussion

Soumettez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.