15 49.0138 8.38624 1 1 4500 1 https://www.urbanews.fr 300
Cité Radieuse

Le Corbusier, béton mais pas si brut

Cité Radieuse

Vue de la Cité radieuse à . Crédits photo Gérard Julien / AFP

A Marseille, une exposition confronte l’œuvre du bâtisseur et peintre-sculpteur au brutalisme, courant architectural, né lors de la reconstruction de l’après-guerre.

L’exposition LC au J1 est l’occasion pour Libération de revenir sur les œuvres du Corbusier, sous l’angle de l’hypothèse du « brutalisme romantique » défendue par Jacques Sbriglio, commissaire de l’exposition, et urbaniste à et secrétaire général de la Fondation Le Corbusier.

À voir

Voir aussi

Billet précédent
Des députés PS veulent supprimer les départements de la petite couronne
Billet Suivant
Paris : « Vous n’avez que 30 secondes pour traverser ! »
L'auteur
Patrick Guyennon

Webmaster d'UrbaNews.fr. Fondateur et curateur de la Revue de Presse UrbaNews.fr. Associé-fondateur et co-gérant d'ATYC. Diplômé de Master 1 en Urbanisme et Aménagement (IUL, UdM). Diplômé de premier cycle en architecture (ENSA Lyon).

8 Commentaires

  • […] A Marseille, une exposition confronte l'œuvre du bâtisseur et peintre-sculpteur au brutalisme, courant architectural, né lors de la reconstruction de l'après-guerre.  […]

    RÉPONDRE
  • 25 juillet 2014 à 09:59
    Pisandre

    Je ne sais pas ce qu’ils ont les architectes et les urbanistes avec leur propension néfaste a tout vouloir construire en béton ?
    C’est de loin le materiaux le plus moche et le plus inestétique de toute l’histoire de l’architecture.
    Et c’est incroyable ! dans toutes les écoles d’archi tous les profs sont à fond sur le béton allant même parfois jusqu’à le qualifier de « matiere noble » …
    Les cité de LC sont desertés, mais franchement à part les architectes et les urbanistes qui trouvent ça beau, la grande majorité de la population trouve ça moche.

    Ouvrez les yeux !
    Et posez vous les bonnes questions.
    L’architecture et l’urbanisme moderne sont vraiment les tumeures cancéreuses de nos villes.

    RÉPONDRE

Soumettez votre commentaire