Accueil > Ressources > Multimédia > En Images > Lyon : ouverture du parc Blandan

Lyon : ouverture du parc Blandan

L’actualité lyonnaise en matière d’ est décidément chargée en ce mois de septembre, et certaines informations ont réussi a passer entre les mailles de notre filet… Heureusement, d’autres veillent au grain, et nous l’ont rappelé via notre nouvel outil permettant de proposer un lien à intégrer dans la revue de presse UrbaNews.fr.

En effet, c’est le samedi 13 septembre dernier qu’à eu lieu l’ partielle du Blandan à , en présence notamment de Gérard Collomb, maire de la ville et président du . Partielle, car seulement la moitié des 17 hectares que comptera au final ce nouveau poumon vert sont aujourd’hui aménagés, les travaux devant se poursuivre jusqu’en 2016 sur la partie centrale du parc, celle où se trouve le château Lamotte, afin de devenir un « parc panorama », avec jardins suspendus, terrasses et solariums.

Parc Blandan

Vue aérienne du nouveau parc Blandan, à Lyon. Crédits photo : Baseland

Situé à la croisée des 3ème, 7ème et 8ème arrondissements de la capitale des Gaules, le nouveau parc prend place sur le site de l’ancienne caserne Sergent Blandan, dont il conserve le nom et la majeure partie des constructions existantes, certaines étant par ailleurs classées.

A noter, le parc se situe au cœur d’un trou noir géographique pour une majorité de lyonnais : enclavé entre l’ancien cimetière de la Guillotière, la rue Garibaldi et le boulevard des Tchéquoslovaque, grands axes métropolitains, nombreux sont ceux qui ont longés l’ancienne caserne sans savoir ce que les hauts murs qui l’entourent dissimulaient… On peut donc parier que la découverte de ce nouveau parc sera une belle surprise !

Organisé autour de trois espaces différenciés, l’esplanade, le fort et les douves, le parc a d’abord une dimension locale, même si la vaste esplanade de 3 hectares que constitue l’ancienne place d’armes à vocation à accueillir différentes manifestations d’envergure plus métropolitaine.

Plus original, les anciennes douves ont reçu un minimaliste, et ont vocation à devenir un espace de jachère urbaine permettant à la faune et la flore de reprendre ses droits dans un environnement très urbanisé. C’est aussi le seul parc de la ville à ne pas disposer de parking associé, renforçant son rôle purement local, même s’il est très bien desservie par les transports en commun, et notamment le prolongement de la ligne de T4 entre l’avenue Berthelot et la gare de Lyon Part-Dieu.

En images

Ci-dessous, les illustrations du projets conçu par l’agence Baseland.

À propos Patrick Guyennon

Webmaster d'UrbaNews.fr. Fondateur et curateur de la Revue de Presse UrbaNews.fr. Associé-fondateur et co-gérant d'ATYC. Diplômé de Master 1 en Urbanisme et Aménagement (IUL, UdM). Diplômé de premier cycle en architecture (ENSA Lyon).

À lire également