Accueil > Magazine > Architecture > Copenhague : début des travaux pour l’incinérateur skiable

Copenhague : début des travaux pour l’incinérateur skiable

Il y a un peu plus de deux ans maintenant, nous vous dévoilions un projet loufoque d’usine de valorisation énergétique abritant une piste de ski sur son toit, conçue par Bjarke Ingels Group (). Depuis, plus aucune nouvelle et nous pensions que le projet était voué à rester au point mort. Pourtant, ce lundi 4 mars, nous apprenions que le travail commençait, et que l’idée folle allait enfin voir le jour !

Vue aérienne du projet

Vue aérienne du projet (crédit : BIG)

Situé à la frontière entre une zone industrielle et des quartiers d’habitations de , l’incinérateur de déchets devra ainsi permettre, dans l’esprit de ses concepteurs, de relier ces deux réalités urbaines et de lier l’utile à l’agréable. Proposant 1 500 mètres de pistes (une verte, une bleue, et même une noire!) sur un revêtement artificiel recyclé, l’installation conservera sa dimension productive tout en créant une offre de loisirs unique.

Pour BIG, l’installation, au delà des loisirs et de la production électrique, aura également vocation à communiquer auprès de la population. Sur les activités de l’usine tout d’abord, en mettant en scène la cheminée le long de l’ascenseur qui fera office de remonte-pente. Sur l’environnement enfin, grâce à un dispositif très simple qui permet de visualiser ce que peut être une « tonne de CO² » dont on nous parle tant. Ainsi, chaque tonne de CO2 sera relâchée sous la forme d’un rond de fumée de 30 mètres de diamètre. Afin de parfaire encore le dispositif, un système d’éclairage nocturne guidé par la chaleur indiquera le pourcentage de CO2 contenu dans le rond de fumée sous la forme d’un graphique directement intégré à ce dernier. On vous disait bien que ce projet était un peu fou.

Illustration de ce que pourrait permettre l'éclairage nocturne (crédit : BIG)

Illustration de ce que pourrait permettre l’éclairage nocturne (crédit : BIG)

Enfin, pour parfaire l’image de la montagne, les flans de l’installation seront partiellement recouverts par de la végétation. L’idée étant de reproduire symboliquement une montagne au sommet enneigé. BIG présente ainsi son projet comme un d’activités sportives complet, avec également une piste de luge, des installations pour les vélos, les patins à glace en hiver, entouré d’espaces permettant de flâner. Tout pour casser l’image industrielle du lieu et créer un centre attractif pour les riverains.

Le complexe sportif selon BIG

Le complexe sportif selon BIG (Crédit : BIG)

Pour en savoir plus, vous pouvez utilement consulter le site de BIG.

À propos Jérémy Berdou

Cofondateur d'Urbanews.fr. Chargé d'études Environnement & Territoire chez Girus Viadeo | LinkedIn

À lire également