Accueil > Ressources > Shopping > Avec SimCity, jouez avec 16 villes dans une même région

Avec SimCity, jouez avec 16 villes dans une même région

Depuis l’annonce de SimCity 2013, les fans se demandent combien de villes seront jouables dans une même . Après avoir diffusé hier une vidéo sur les fonctionnalités de base du mode multiville, Maxis confirme aujourd’hui qu’il sera possible d’y construire jusqu’à 16 villes, et dévoile un premier screenshot de la vue région. Et comme il s’agit d’une expérience multiville, vous pourrez gérer ces villes seul, avec vos amis, ou avec le reste du monde.

Vue du mode "Région" de SimCity : jusqu'à 16 villes peuvent être créer. Crédits photo : EA / Maxis

Vue du mode « Région » de SimCity : jusqu’à 16 villes peuvent être créer. Crédits photo : EA / Maxis

Dès le début, vous pourrez obtenir toutes sortes d’informations sur la région : qui y joue, quelles villes sont disponibles, quels chantiers sont en cours, et surtout, quelles ressources et avantages sont à votre disposition. Vous voulez devenir un magnat du charbon ? Cliquez sur une des villes disponibles et voyez quelle quantité de charbon sommeille dans les sous-sols. Vous n’avez aucune ressource ? Construisez-vous une « Ordutopia » et mettez-vous en plein les poches en ramassant les ordures de votre voisin.

C’est ça, SimCity : un gameplay multiville, où chacune des villes a un rôle spécialisé qui peut propulser la région vers de grandes destinées. Vous décidez si vous souhaitez gérer toute la région tout seul, inviter des amis à jouer avec vous, ou vous faire de nouveaux amis et jouer dans une région ouverte.

Quel genre de construirez-vous ?

Source : EA / Maxis

SimCity sera disponible le 7 mars 2013, et est d’ors et déjà disponible en précommande sur Origin ou Amazon.fr.

À propos Patrick Guyennon

Webmaster d'UrbaNews.fr. Fondateur et curateur de la Revue de Presse UrbaNews.fr. Associé-fondateur et co-gérant d'ATYC. Diplômé de Master 1 en Urbanisme et Aménagement (IUL, UdM). Diplômé de premier cycle en architecture (ENSA Lyon).

À lire également